Filmoramax met à l’honneur les réalisateurs et réalisatrices de demain

Filmoramax met à l’honneur les réalisateurs et réalisatrices de demain

Arnaud Mizzon, le directeur de Filmoramax était en direct mardi 18 mai sur Lyon Première, au micro de Manylam Mao
Date de publication : 18/05/2021 – 16:04

Arnaud Mizzon était l’invité du Grand Direct. Le fondateur du Festival International du Court-Métrage nous parle de l’événement et nous présente l’organisation ainsi que les nouveautés de cette nouvelle édition de Filmoramax.

Le Festival International du Court-Métrage aura lieu du 28 septembre au 2 octobre, à Lyon. Filmoramax, c’est cinq jours de festival proposant 540 films, dont vingt en compétition internationale et cinq en compétition régionale.

Et pour cette édition 2021, Arnaud Mizzon, acteur scénariste, réalisateur lyonnais et fondateur du festival, « n’est pas dupe ». Il explique qu’en pleine crise sanitaire, il doit penser à des plans de secours, avec des jauges de visiteurs à respecter. Il espère tout de même qu’il n’y « aura plus ça », le 28 septembre, pour la cérémonie d’ouverture.

Pour lui, il est très important que ce festival se tienne. « Les plateformes de streaming comme Netflix et Amazon ont pris une part énorme dans les foyers français. Je pense que faire un festival en présentiel et montrer les œuvres des cinéastes de demain, c’est vraiment vital pour la survie du cinéma. »

Et Filmoramax pourrait même lancer la carrière de jeunes réalisateurs. C’est en tout cas ce que voudrait Arnaud Mizzon : « On vient de créer le prix du meilleur premier film parce que le premier film est très important dans une carrière. » C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lequelles il a créé ce festival, « parce que le cinéaste qui va faire vibrer toute la planète demain, devra passer par Filmoramax, parce qu’on a besoin de prix maintenant, pour obtenir de la visibilité dans les festivals ».

Cette année, les femmes sont également mises à l’honneur avec une « journée des réalisatrices ». Le créateur du festival explique avoir « invité gracieusement cinquante réalisatrices de demain afin qu’elles puissent rencontrer des producteurs, des distributeurs et des diffuseurs ». Le but est « qu’elles puissent accéder à un réseau pour ensuite faire leurs propres films et parler de sujets qui les touchent ». À travers cette action, Arnaud Mizzon veut « rétablir la parité entre les hommes et les femmes ».

Et en plus d’être un événement visuel, ce festival sera aussi un événement sonore. Le créateur de Filmoramax explique que beaucoup d’artistes vont faire la fête et chanter durant cet événement. La billetterie sera bientôt disponible en ligne sur le site internet du festival.



Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter